Page 31 - Extrait

Basic HTML Version

INTRODUCTION
178
e marketing, comme la stratégie, est un savoir finalisé, à visée opérationnelle.
Il consiste à élaborer un produit, un service ou une marque, à déterminer ses
caractéristiques ainsi que la manière de le présenter et de communiquer vers
des individus en fonction de leurs spécificités, dans l’attente d’un comportement.
Aujourd’hui, le marketing en tant qu’ensemble de techniques pour remporter une
élection s’est imposé. La transition peut s’opérer du marketing général à sa branche
électorale. Cet ensemble de pratiques empiriques s’appuie sur une quantification
rigoureuse, à chaque stade de la démarche. La discipline privilégie les idées de
cible, d’image, de message, ainsi que d’optimisation du rapport coût / efficacité et
d’évaluation des résultats.
Le marketing électoral part d’une segmentation de la population. Les individus sont
regroupés selon leurs caractéristiques afin d’aboutir à des groupes au comportement,
aux attentes et aux besoins similaires. La communication est ainsi adaptée et optimisée.
Cinq éléments sont particulièrement travaillés :
Le candidat et sa liste
 : leur positionnement, leur notoriété, leur image.
Le programme
 : son orientation, ses grands axes, ses propositions concrètes.
Le parti politique
 : sa présentation, son intégration à la campagne.
Les électeurs
 : leur compréhension, leur ciblage.
Les prescripteurs d’opinion et les soutiens
 : leur identification, leur adhésion
au candidat, leur mobilisation.
Ces déclinaisons constituent les principaux axes travaillés par le marketing électoral. Il
se définit comme l’ensemble des actions qui visent à modifier ou renforcer l’opinion et
le comportement des électeurs pour atteindre les objectifs électoraux fixés.